source : arsenal.com

Le premier écusson (1) est apparu le 20 Octobre 1905, dans le « Book of Football », ce dessin illustre l’article sur Woolwich Arsenal Football Club écrit par le vice-Chairman. C’est une déclinaison du blason du quartier de Woolwich (2) avec les 3 canons, les 3 têtes de lions ainsi que la devise en latin « Clamant Nostra Tela in Regis Querela » qui signifie « nos armes s’affrontent dans la querelle du roi ». Ce quartier était connu pour son usine d’armement de l’Empire Britannique, d’où la référence militaire et particulièrement le thème des armes.

1) L’écusson de Woolwich Arsenal, 1905. 2) L’armoirie du quartier de Woolwich

L’héritage de l’usine d’armement est quelque chose qui restera ancré au Club, même après le déménagement à Highbury. A travers les années le thème du canon a évolué, mais il est toujours resté présent. A l’origine, le logo ou l’écusson des Club n’avait pas la même signification que plus tard, les maillot étaient dépourvus de symboles, sauf lors de matchs commémoratifs comme une finale de FA Cup. L’écusson n’était finalement présent que sur les documents officiels et programmes.

Lorsque Woolwich Football Club arrive à Highbury en 1913, il n’est pas évident que le canon reste le symbole du Club. Alors que le Club devient Arsenal Football Club, la première Guerre mondiale éclate et il faut attendre 1919/1920 pour que le Football reprenne sa place. Mais avant 1921/22, aucun signe d’écusson ou de logo. Cette saison là on peut trouver ce dessin sur les têtes de lettre (3), un seul canon qui pointe vers l’ouest. C’est la première illustration officielle du Club avec un canon vu à l’horizontal. L’année suivante, lors du premier match de la saison contre Burnley, un nouveau logo apparaît (4). Comme on peut le voir, le canon pointe maintenant à l’est. Pendant 3 saison ce dessin est utilisé par le Club. Enfin lors des premiers matchs de la saison 1925/26, une nouvelle illustration similaire à celle de 1921/22 : un canon qui pointe de nouveau vers l’ouest, avec « The Gunners » comme sur l’illustration de 1922/25.

3) Écusson du Club de 1921-1922. 4) Écusson du Club de 1922-1925. 5) Écusson du Club de 1925-1949

On peut deviner une inspiration par rapport à l’écusson de la Porte de Royal Arsenal à Woolwich (6). Arsenal utilise alors ce symbole sur les programmes et publications officielles pendant 17 saisons, avec quelques légères modifications.

6) The Royal Arsenal Gatehouse in Woolwich. 7) The first VCC 'Victoria Concordia Crescit' crest, 1949
6) Porte de Royal Arsenal à Woolwich. 7) Le premier écusson VCC, 1949

En 1949 le premier écusson « Victoria Concordia Crescit » (7) devient le symbole du Club à partir du premier programme de la saison 1949/1950. C’était en réflexion à la hiérarchie du Club depuis au moins un an. La fameuse devise « La Victoire dans l’harmonie » est pour la première fois utilisé dans le programme du dernier match de la saison 1947/48, alors qu’Arsenal devient champion d’Angleterre. Marksman (aka Harry Homer), l’éditeur du programme écrit : « je cherche une citation appropriée pour clore cette saison qui a été glorieuse pour Tom Whittaker, Joe Mercer, et tout ceux qui sont connecté au Gunners. Est-ce qu’on pourrait revenir au latin pour une fois ? « Victoria Concordia Crescit », ce qui veut dire « La victoire s’accroît dans l’harmonie ». « 

Lorsque l’on officialise ce nouvel écusson deux ans plus tard, Tom Whittaker explique dans le handbook qu’il a été séduit par cette devise trouvée par Marksman et que le Club a décidé d’en faire officiellement sa devise. Dans cet écusson il y a aussi « Arsenal » écrit pour la première fois en lettres gothique, le canon est tourné cette fois vers l’ouest. Sous le canon on peut voir l’armoirie du quartier d’Islington et en fond le symbole de l’hermine.

8) Une première version en couleurs du logo VCC. 9) Une version améliorée du logo VCC en 2001

Pendant 53 years, ce logo est resté largement inchangé (8), bien qu’au début de la saison 2001/02, il a été « nettoyé » pour des raisons commerciales (9), avec un jaune qui remplace les différents tons dorés et Victoria Concordia Crescit en rouge.

En 2002 le Club décide de changer son identité avec un nouveau logo (10) plus moderne. Avec l’Emirates Stadium à l’horizon, les Gunners qui évoluent en Champion’s League chaque saison, le Club considère qu’il est temps de faire peau neuve.

10) Le logo actuel depuis 2002. 11) Le logo des 125 ans du Club

Lors de la saison 2011/12, un logo spécial est utilisé pour célébrer les 125 ans du Club, mélangeant des illustrations du tout premier logo et du logo moderne. On peut y voir les 15 feuilles de lauriers à gauche du logo, et 15 feuilles de chêne à droite.

15 feuilles car ce sont 15 hommes qui ont fondé ce Club en 1886. Le laurier symbolise la force, alors que le chêne fait référence au pub Royal Oak (Chêne Royal), dans lequel les pères fondateurs du Club se réunissaient. Le mot « Forward » (vers l’avant) est une des premières devises liée à l’armement et la bataille. Sont présentes aussi les dates 1886, 2011.

L’ÉCUSSON ART DECO
Inscrit dans le sol du « Marble Halls », comme arboré fièrement sur le mur de l’entrée principale d’Highbury sur Avenell Road, l’écusson Art Deco est même forgé sur la porte en métal. L’hexagone Art Deco « A-ballon de Football-C » est un symbole d’Arsenal depuis les années 1930s, et est toujours utilisé aujourd’hui.

Le logo Art Deco Crest sur le mur de l’entrée principale d’Highbury

Simon Inglis, spécialiste britannique des stades, raconte : « Quand Herbert Chapman a pris les commandes du Club en 1925, il a eu besoin de quelque temps pour réaliser le potentiel d’un Club si proche du centre de Londres. Une des choses qu’il a décidé c’est une rénovation de l’identité du Club, avec l’architecte Claude Waterlow Ferrier. Ils ont créé ce symbole avec le « A » (Arsenal), le ballon, et le « C » (Club), un logo déjà très moderne dans sa simplicité. Quand vous allez à Highbury, vous en voyez pleins d’exemples. C’est une manière de rompre avec l’époque victorienne, au profit du Football du 20ème siècle. Highbury est le parfait symbole, la synthèse entre l’architecture et l’innovation. »

Chapman est décédé 2 ans avant l’ouverture de la East Stand, ce bâtiment comme ce logo font partie de son héritage et ce symbole est toujours très présent de nos jours.